Relève en entreprise familiale- Vivre dans l’ombre de ses parents

Accueil/Entreprise familiale, transfert et génération Y/Relève en entreprise familiale- Vivre dans l’ombre de ses parents
  • homme ombre noire

Relève en entreprise familiale- Vivre dans l’ombre de ses parents

Relève en entreprise familiale- Vivre dans l’ombre de ses parents

La relève en entreprise familiale: tout un défi

Qu’on se le dise, prendre la relève en entreprise familiale représente tout un défi. L’un des processus trop souvent sous-estimés est sans aucun doute celui de l’individuation. À chaque stade de vie peuvent émerger des enjeux psychologiques, voire des crises existentielles. Correctement résolues, ces périodes nous permettent de mieux avancer.

«C’est difficile de faire ma place en présence de mon père. C’est toujours lui qui décide de tout. À 35 ans, j’ai toujours l’impression d’être le fils de…».

Après l’adolescence vient l’âge adulte, où la personne tente de trouver son identité, ses valeurs, son autonomie, son choix de carrière, etc. Pour ce faire, elle devra se distancer quelque peu (parfois beaucoup) de sa famille et surtout de ses parents (psychologiquement et physiquement). Plus l’emprise des parents sera perçue comme forte, plus la personne ressentira le besoin de se distancer. À défaut de pouvoir franchir cette étape, son développement pourrait en être affecté. Elle vivra dans l’ombre de…

Mais qu’arrive-t-il dans un contexte de transfert d’entreprise familiale?

3 scénarios peuvent se produire devant la formation de l’identité.

1) L’enfant est allé étudier à l’extérieur, il revient transformé (il a trouvé son identité) et les parents ont de leur côté acquis la capacité émotionnelle de lui « laisser » de la place pour qu’il puisse s’exprimer et se développer de façon optimale au travail. Ils respectent aussi ses choix personnels de vie en se montrant flexibles et ouverts. Le jeune adulte accepte mieux le rôle de mentor de la part de ses parents et le processus d’individuation se fait sans heurts. Le scénario parfait, mais peu fréquent.
2) L’enfant ne quitte pas le nid et choisit de travailler à la ferme. Il assume davantage de responsabilités et prend de plus en plus part aux décisions familiales. Cela se fait de façon graduelle et harmonieuse avec des parents matures émotionnellement. Encore une fois, peu commun.
3) L’enfant du style soumis ne quitte jamais l’entreprise et vit avec un ou des parents très dominants. Parfois, ayant un parent très « one man show », le jeune adulte a de la difficulté à s’affirmer, il prend peu de décisions et il doute constamment de sa valeur. À 35 ans, il vit sans cesse dans l’ombre de son père (ou de sa mère). Il est le fils de… Les intervenants lui accordent peu de crédibilité, préférant faire affaire avec le « grand » patron, lequel se plaît à rappeler à son fils la portée de son influence. Notre jeune adulte se sent ainsi coincé, malheureux, manque de confiance pour partir et ne peut pas se développer de façon optimale. En raison de sa propre insécurité, ou de son ego démesuré, le parent n’a pas su aider son enfant dans cette délicate, mais très importante phase de la vie : permettre à l’enfant de devenir un adulte à part entière. Avoir sa propre identité, suivre sa voie, son instinct, etc.

Cette situation se répète malheureusement trop souvent. Pour prendre sa place comme relève en entreprise familiale, l’enfant doit être capable de prendre le recul nécessaire. Dans le cas contraire, il sera susceptible d’adopter un comportement de rébellion ou de soumission.

Le rôle des parents n’est certes pas de s’effacer complètement, mais plutôt de laisser suffisamment de place à leurs enfants pour qu’ils puissent se développer d’une façon saine et durable afin de devenir des êtres matures à leur tour.

Articles recommandés:

PME familiale: les 2 sources de rivalité à l’origine des conflits

Conflits en entreprise familiale: 5 raisons pourquoi la chicane est pognée dans cabane!

Entreprise familiale: 7 facteurs pour évaluer votre maturité émotionnelle et vos chances de succès

Livre recommandé: Survivre à la réussite: l’histoire d’un millionnaire avec la rage au coeur

Par Pierrette Desrosiers, M.Ps.
Psychologue du travail, conférencière, coach d’affaires, formatrice et auteure.

Vous avez des commentaires? Écrivez-moi! pierrette@pierrettedesrosiers.com

Pour des outils et des livres sur le développement des compétences émotionnelles, cliquez ici pour visiter la boutique en ligne

 

Ecrire un commentaire