Souffrez-vous de procrastination? 5 stratégies pour arrêter de procrastiner

Accueil/Atteinte des objectifs gestion temps et priorités/Souffrez-vous de procrastination? 5 stratégies pour arrêter de procrastiner
  • procrastination_homme

Souffrez-vous de procrastination? 5 stratégies pour arrêter de procrastiner

Il nous arrive tous de remettre à plus tard certaines tâches. « Il faudrait bien que je règle ceci, que je répare cela. » Toutefois, ce qui s’avère un petit défaut sans trop d’impact pour plusieurs constitue pour d’autres un réel problème. Plus on « procrastine », plus on risque d’être anxieux quant aux tâches qui s’accumulent, et plus notre estime de soi en souffre. Voici les conséquences et 5 stratégies pour arrêter de procrastiner. 

La procrastination désigne la tendance pathologique à remettre systématiquement certaines actions (celles qui ne procurent pas de gratification immédiate) au lendemain…ou plus tard. Les conséquences peuvent s’avérer fort importantes et sont d’ordre financier, relationnel et psychologique.

Quelles sont les conséquences de procrastiner?

Économiques : On paie nos comptes trop tard, entraînant des dépenses d’intérêt ; on sème deux semaines après les autres, entraînant des pertes de rendement.

Relationnelles : On arrive en retard à tous nos rendez-vous, ce qui occasionne des conflits.

Psychologiques : On est anxieux quant aux tâches qui s’accumulent, et notre estime de soi en souffre.

Quelles sont les principales causes?

Le manque de planification et de vision : Les procrastinateurs ont tendance à voir la fin sans les moyens, ils pensent seulement au but à atteindre et non aux différentes étapes qui jalonnent le parcours. Le but semble impossible à atteindre et ils repoussent l’action.

Le perfectionnisme : Ils veulent que chaque partie du travail soit parfaitement accomplie. « Tant qu’à ne pas pouvoir le faire parfaitement tout de suite, je le ferai plus tard. » La peur de l’échec est très présente. La crainte de se voir jugé, évalué négativement, de fixer une limite à ses aptitudes paralyse l’action.

L’esprit de rébellion : « Vous ne me ferez pas faire ce que vous voulez, je vais faire ça à ma façon et si cela me tente. »

La recherche d’adrénaline : Ils disent fonctionner et performer mieux sous pression, cela apporte un peu de « piquant » dans leur vie.

La recherche du plaisir immédiat : Ils procrastinent tout simplement parce qu’ils n’aiment pas faire cette tâche. C’est le côté « enfant gâté » qui prime.

Comment arrêter de procrastiner?

1- Analysez les coûts / bénéfices : 

Pensez à tous les côtés positifs apportés par l’accomplissement de la tâche et à ce qu’il vous en coûte « d’étirer » le travail.

2- Faites un plan :

Définissez quels sont les buts que vous voulez atteindre. De façon concrète, séparez-les en petites étapes. Calculez le temps qui sera nécessaire pour parvenir à l’objectif fixé. Fixez-vous des échéanciers de début et de fin d’accomplissement de chaque étape.

3- Prévoyez les obstacles :

Faites la liste des difficultés que vous risquez de rencontrer lors de la réalisation de ces tâches et élaborez les stratégies que vous utiliserez pour les contrer.

4- N’attendez pas que cela vous tente :

Il est rare que l’on soit excité à faire quelque chose qui nous ennuie. Engagez-vous à le faire. Ne laissez pas gagner votre côté enfant. La motivation vient avec l’action et non l’inverse.

5- Récompensez-vous :

Planifiez une petite récompense lorsque vous aurez complété la tâche. Ne remettez pas cette récompense à plus tard…

Que faites-vous pour vaincre la procrastination? 

Écrivez-le  en commentaire!

-Pierrette Desrosiers, M.Ps, psychologue du travail, conférencière, coach d’affaires

_______________________________________________________ 

Vous avez des commentaires ou des suggestions d’articles?

N’hésitez pas à me les communiquer!
pierrette@pierrettedesrosiers.com

Ecrire un commentaire