Vie stressante? Et si on la simplifiait?

Vie stressante? Et si on la simplifiait?

La simplicité volontaire, le minimaliste, l’approche Zen, le retour aux sources, vous vous dites : « Ça, c’est bon pour les granos, les écolos, les bios, les pelleteux de nuages. L’agriculture, c’est du sérieux! Mme Desrosiers, un vrai entrepreneur, ça n’a pas le temps de niaiser avec cela. » Et si certaines de ces approches peuvent vous permettre de mieux atteindre vos objectifs, de réaliser ce qui compte vraiment pour vous et, en prime, diminuer votre stress? Ça mérite réflexion n’est-ce pas?

Depuis quelques décennies, plusieurs mouvements pour simplifier sa vie ont émergé afin de contrebalancer la vie un peu folle de surabondance.

Le but de l’approche minimaliste est de maximiser le temps, l’attention, l’argent et l’énergie pour ce qui est le plus important dans votre vie. Lorsque la vie est trop stressante, trop compliquée, trop surchargée, peut-être est-il temps de se demander comment on peut la simplifier?

On peut appliquer le minimaliste dans plusieurs sphères de la vie personnelle et professionnelle. Certaines catégories peuvent être combinées et cette approche d’épurer et de réduire doit être envisagée sur un continuum et non comme tout ou rien. L’approche minimaliste consiste à « réduire le nombre de », et ce, dans plusieurs sphères de notre vie.

On peut réduire les :

-Possessions : Les objets dans la maison comme dans l’entrepris, tels que vêtements, bibelots, vaisselles, outils, équipements, machineries, etc.

-Décisions à prendre : Créer des routines, des protocoles, des règles. Se limiter à trois choix lors de nos séances d’achat afin de faciliter le processus de décisions finales.

-Loupes ouvertes : Les choses non réglées dans votre tête. Terminer les mini-projets. Réduire la liste de « to do ».

-Projets : Le nombre, l’ampleur et la fréquence des projets petits ou gros.

-Activités : Des parents et des enfants.-

-Engagements : Les promesses, l’implication au bénévolat, les réunions. Apprenez à dire NON, si vous désirez dire OUI à l’essentiel.

-Dépenses : Restaurant, coiffure, machinerie, véhicules, outils, tracteurs.

-Conflits interpersonnels : Choisir les combats qui en valent la peine. Apprenez à lâcher prise, à communiquer et à gérer les conflits. Vous sauverez temps, argent et énergie.

Distractions : Les sources de distractions (bruits, technologie invasive, alertes, abonnements).

Attentes et exigences : Elles sont parfois irréalistes. La vie, les autres et vous êtes imparfaits.

Buts : Conserver les plus importants.

Dilemmes : En clarifiant vos valeurs, il sera plus facile de faire des choix. Tout ne peut pas être aussi important.

Expériences : On ne peut pas tout faire, tout vivre, tout voir. Revenez à l’essentiel.

Comparaisons sociales : Si celles-ci vous font vivre de l’envie, du stress et de l’insatisfaction, changer de points de comparaison. Développer de la gratitude pour tout ce que la vie vous donne.

Regrets. Ils ne vous servent à rien et alourdissent votre présent.

 

Choisir de simplifier certaines sphères de votre vie doit apporter plus de bien-être que de stress. Si votre simplification vous complique la vie, revoyez vos méthodes, vos choix et vos attentes. On ne peut pas tout changer d’un coup et essayez dans toutes les sphères en même temps. Faites des tests et voyez par vous-même.

L’idée n’est pas de retourner avec les chevaux pour labourer ou de faire toutes ses conserves maison. L’idée est de trouver une zone de confort, de devenir plus conscients de nos choix afin que ceux-ci nous aident à vivre une vie riche de sens.

Si vous aviez 50 000 sortes de semences et seulement un gallon d’eau, quelles semences choisiriez-vous d’arroser? (sagesse bouddhiste)

 

Par Pierrette Desrosiers, M.Ps.
Psychologue du travail, conférencière, coach d’affaires, formatrice et auteure.

Vous avez des commentaires? Écrivez-moi! pierrette@pierrettedesrosiers.com

Pour des outils de développement des compétences émotionnelles, cliquez ici

Ecrire un commentaire