Gratitude- Tout est là, dans un simple merci!

Gratitude- Tout est là, dans un simple merci!

Les gens cherchent parfois des techniques miracles pour solidifier les relations de famille ou de travail quand un simple mot de cinq lettres peut faire toute une différence: «Merci»

Il est surprenant de voir que les gestes les plus simples sont souvent ceux qui ont le plus d’impact. À la suite d’une conférence, une jeune femme m’aborde et me demande : « Est-ce que vous pourriez écrire sur l’importance de dire “merci” à ceux qui nous entourent? »

Près de la trentaine, cette femme me raconte comment un simple merci l’a profondément touchée, il y a plusieurs années. « À l’époque, j’étais étudiante à l’université. Lors d’une session d’été, j’ai décidé de faire les 500 kilomètres qui me séparaient de la ferme familiale pour aller aider mon père à la récolte du foin. Je savais que mon père était en manque de main-d’œuvre et que mon aide ferait pour lui une grande différence. Je ne m’attendais pas à un merci, car mon père a toujours eu de la difficulté à dire ce mot. Mais au fond de moi, je l’espérais toujours, comme un enfant. Par contre, lorsque je suis repartie, je suis allée l’embrasser et celui-ci m’a serrée dans ses bras, m’a regardée avec des larmes dans les yeux et m’a dit merci. Il était terriblement touché et ému et ne pouvait en dire plus. C’est fou ce que ce simple mot a pu me motiver et me rapprocher de mon père. J’ai compris à quel point il avait apprécié mon aide cette fin de semaine là ».

Les gens cherchent parfois des trucs et des conseils, des techniques miracles, soit pour solidifier les relations de famille ou de travail, soit pour motiver les employés, quand un simple mot de cinq lettres peut faire toute une différence. Bien entendu, on parle ici d’un merci sincère, celui qui se vit et se ressent.
Combien d’enfants, mais aussi de parents, ont soif de ce merci? Combien de parents m’ont dit : « J’ai l’impression que tout ce je fais pour mes enfants est un dû, que ce n’est pas apprécié ». Des parents qui ont fait don d’eux-mêmes, mais aussi de dons financiers forts importants. Des parents qui sont là pour leurs enfants et qui leur offrent un réel support, en apportant soutien moral, soutien financier, garde des petits-enfants, etc. Un papa qui apprécierait tant un simple merci, à la suite d’une longue journée à labourer, et ce, malgré l’arthrite et les rhumatismes qui le faisaient souffrir.

Des enfants qui attendent que leurs parents leur disent merci pour leur soutien également, aussi minime soit-il, ainsi que pour leur dévouement sur la ferme. Car, il faut être honnête, certaines expansions et certains succès d’entreprise n’auraient pu être possibles, sans l’appui et le travail considérables des enfants ou encore de la conjointe. Que dire de cette conjointe qui, année après année, a pris le temps de préparer les repas, s’est occupé des enfants, de même que du foyer? Et des employés qui se dévouent et attendent un simple merci pour avoir accepté de rester plus tard afin d’éviter que le foin ne soit pris par l’orage?

Mais on hésite à le dire. On a peur de se sentir ridicule, faible, inférieur. Pourtant, vous en seriez inévitablement plus fort ainsi que vos relations. Alors, sortez de votre zone de confort et osez. D’emblée, je vous mets au défi : dites merci aux gens autour de vous et vous verrez. De petits (ou de grands) miracles pourraient ainsi se produire.

 

Bonne réflexion !

par Pierrette Desrosiers, M.Ps, psychologue du travail, conférencière, coach d’affaires

Vous avez des commentaires ou des suggestions ?
N’hésitez pas à communiquer avec Pierrette Desrosiers :
pierrette@pierrettedesrosiers.com
www.pierrettedesrosiers.com

Ecrire un commentaire