PME familiale: les 2 sources de rivalité à l’origine des conflits

Accueil/Communication et gestion de conflits, Entreprise familiale, transfert et génération Y/PME familiale: les 2 sources de rivalité à l’origine des conflits
  • Poing conflits PME familiale rivalité sources

PME familiale: les 2 sources de rivalité à l’origine des conflits

Les émotions sont au cœur de plusieurs sources de conflits dans la PME familiale

Les recherches démontrent que 30 % des entreprises familiales survivront à la deuxième génération et que seulement 10 % à la troisième. La rivalité entre frères et soeurs dans la PME familiale est un enjeu majeur comme source de conflit souvent reconnu comme étant une des causes principales d’échecs. Parfois très dévastatrice et souvent nuisible à la survie de l’entreprise, cette rivalité peut s’expliquer par deux sources différentes.

 

Première source de conflit en PME familiale: La rivalité émotionnelle

Le premier type de rivalité que l’on observe entre frères et sœurs est la compétition pour l’amour, la reconnaissance et l’affection des parents. Elle naît souvent de lacunes émotionnelles durant l’enfance. Elle peut être à la source de plusieurs conflits dans le PME familiale. Par exemple, les parents peuvent avoir démontré de manière consciente ou inconsciente leur préférence envers un enfant, ce qui a déclenché une compétition naturelle entre les enfants pour l’amour de leurs parents : une ressource limitée. En effet, plus des deux tiers des adultes disent que leurs parents ont des « chouchous ».

Dans un contexte optimal, ces enjeux fondamentaux ont été réglés naturellement. Le jeune adulte travaillant à l’extérieur a su développer une estime de soi assez solide. Par contre, lorsque les enjeux n’ont pas été réglés, l’enfant devenu adulte ne croit pas suffisamment en ses compétences et recherche la reconnaissance de ses parents.

«Ces enjeux peuvent faire naître des conflits malsains qui mettent parfois l’entreprise familiale en péril.»

Pour remédier à cet enjeu, il faut encourager le développement de la maturité émotionnelle du jeune adulte. Par exemple, nous pouvons faire appel à un expert ou l’inciter à participer à des activités à l’extérieur de l’entreprise. En faisant ses propres expériences, l’enfant gagnera de la confiance en lui et n’aura plus besoin de compétitionner pour la reconnaissance de ses parents. L’individu aura toutefois un cheminement personnel à faire, et ce, avec ou sans ses parents.

Une autre solution est de s’assurer que tous les enfants n’ont pas la même expertise. En ayant deux domaines différents, ils auront de la difficulté à se comparer. Cela diminue le désir de vouloir briller plus que l’autre aux yeux des parents.

 

La deuxième source de conflit : La rivalité stratégique

Dans certains cas, la rivalité émerge d’enjeux stratégiques. Par exemple, les frères et soeurs ne s’entendent pas sur la vision de l’entreprise, les salaires, les risques à prendre, les congés, les rôles ou les responsabilités.

«Cette rivalité peut aussi provenir de problème personnel. Voir son frère prendre un petit coup à Noël n’a pas beaucoup d’impact sur la relation avec lui. Par contre, quand vous êtes associés et que sa consommation a des conséquences au travail, ça peut créer beaucoup de conflits.»

Il est donc utile de s’assurer d’une bonne planification stratégique avec des professionnels pour définir la mission, la vision, les objectifs, mais aussi les conditions générales de l’entreprise familiale et certaines règles. Inviter un professionnel lors du CA de la PME familiale peut être une solution pour faire respecter les conditions et tempérer les discussions.

 

Au final, choisissez votre combat!

Gardez en tête que même si vous vous entourez des meilleurs professionnels, une séparation au sein de la PME familiale est parfois inévitable. Parfois, la rivalité est tellement ancrée qu’elle cause des dommages irréparables. Les liens affectifs sont trop endommagés. Il vaut mieux accepter que certains quittent l’entreprise, mais conserver une bonne relation. Parce qu’en fin de compte, il peut ne plus y avoir d’association possible, mais il y aura toujours une famille.

Est-ce que l’association entre enfants est rêve, réalité ou illusion?

Pierrette Desrosiers, M.Ps. 

Psychologue du travail spécialisée auprès des entreprises familiales, conférencière, formatrice, coach d’affaires et auteure

Pour recevoir ces articles dans votre boîte courriel et d’autres contenus sur l’intelligence émotionnelle, entrez votre courriel.

Ecrire un commentaire