Perdre deux heures de son temps pour être plus productif

Perdre deux heures de son temps pour être plus productif

Que diriez-vous si je vous demandais d’accomplir une tâche des plus difficiles : gaspiller deux heures par semaine à attendre que le temps passe, à rêvasser et à tomber dans la lune? Pour les hyper productifs et travaillants, cette requête semble contre-productive. Pourquoi gaspillerais-je deux heures précieuses à ne rien faire, alors que je manque déjà de temps?

Rêvasser pour remuer des idées de génie

Saviez-vous que rêvasser était une des activités les plus importantes de personnalités célèbres telles qu’Albert Einstein et Charles Darwin à qui on doit la théorie de la relativité et la théorie de l’évolution? Comme d’autres génies et inventeurs, ils ont souvent associé leurs découvertes à ces heures « perdues dans leur tête » où ils laissaient vagabonder leur imagination sans direction précise.

Que se passe-t-il au cerveau lorsque nous tombons dans la lune?

Le cerveau entre dans un mode d’errance et se balade. Tels de nouveaux sillons, de nouvelles connexions neuronales se forment et font émerger de nouvelles idées. Les résultats sont souvent associés à la résolution de problèmes complexes et d’idées créatives.

La pratique constante de la rêvasserie ou de la réflexion créative (réflexion plus structurée) aiderait aussi à consolider la mémoire et à découvrir de nouvelles alternatives à des enjeux ou des défis.

Les humains connaissent tous de brèves périodes où ils « tombent dans la lune ». Toutefois des périodes plus structurées et plus longues seraient plus bénéfiques.

Cinq stratégies pour tirer profit au maximum de votre rêvasserie

  1. Prévoyez une période de deux heures.
  2. Retirez toutes distractions qui pourraient vous sortir de votre bulle (cellulaire, alertes ou alarmes).
  3. Retirez-vous dans un endroit calme.
  4. Ayez un crayon et un papier pour noter les bonnes idées.
  5. Ne freinez pas vos idées, laissez vos pensées vagabonder.

Certaines personnes opteront pour la rêvasserie libre, alors que d’autres préféreront orienter leur réflexion. Voici donc sept questions pour structurer vos pensées lors de la réflexion créative.

  1. Qu’est-ce qui est le plus important en ce moment dans ma vie ?
  2. Quel est le projet qui me tient le plus à cœur ?
  3. Qu’est-ce qui me manque ?
  4. Est-ce que je suis bien aligné avec mes valeurs ?
  5. Quelle est la prochaine étape à parcourir pour m’aider dans la poursuite de mes objectifs ?
  6. Qui peut m’aider en ce moment ?
  7. Quels sont mes grugeurs de temps qui freinent l’atteinte de mes objectifs ?

Vous pouvez également choisir une pratique hybride : parfois aucune structure et parfois des questions précises.

Les bénéfices de la rêvasserie

Ces moments d’arrêts forcés permettent de faire le point, de trouver la balance entre les objectifs à court terme et à long terme et d’équilibrer sa vie personnelle et professionnelle. Pour certains, c’est comme faire un « reset ». Cette pratique comporte plusieurs avantages et n’a pas d’effet secondaire. Ah évidemment! Pour certains, elle peut créer une dépendance zen. N’ayez crainte les workaholics, vous ne deviendrez pas paresseux du jour au lendemain!

Malheureusement, dans une société qui mesure la productivité en heures de travail et le nombre de tâches cochées sur notre « to-do-list », deux heures consécutives à rêvasser ou à réfléchir semblent un luxe inaccessible. Plusieurs d’entre- vous diront : « Je n’ai pas les moyens de prendre deux heures ». L’autre façon de voir les choses est de se demander : « Ai-je les moyens de ne pas prendre le temps de réfléchir? »

Si deux heures vous semblent impossibles, pourquoi ne pas essayer avec des périodes de 15 minutes en augmentant graduellement? Qui sait, il se cache peut-être un Einstein ou un Darwin en vous!

Par Pierrette Desrosiers, M.Ps.
Psychologue du travail, conférencière, coach d’affaires, formatrice et auteure.

Vous avez des commentaires? Écrivez-moi! pierrette@pierrettedesrosiers.com

Pour des outils de développement des compétences émotionnelles, cliquez ici

Ecrire un commentaire