Gestion des émotions: qui gère votre entreprise?

Accueil/Intelligence émotionnelle et leadership/Gestion des émotions: qui gère votre entreprise?

Gestion des émotions: qui gère votre entreprise?

Qui gère votre entreprise?

Être hors de contrôle en rapport à ses émotions, travaille toujours contre nous.

Combien de parole, de gestes, de décisions regrettés après l’émotion passée. Si vous êtes fréquemment sous le coup des émotions fortes (colère, sarcasme, hostilité) et vous n’en êtes pas conscient, 3 choses risquent d’arriver :

  1. Physiologiquement, vous êtes à risque de développer des problèmes de santé importants dont; une pression artérielle irrégulières, des ulcères et même des maladies coronariennes ;
  2. Vous causerez des dommages relationnels autour de vous sans même vous en rendent compte (conjoint, enfants, associés, employés, fournisseurs) ;
  3. Vos capacités de gestionnaire seront affectées et votre entreprise en souffrira. En effet, lors d’émotions intenses, nos capacités intellectuelles sont grandement diminuées.

Sous le coup de l’émotion, notre jugement est altéré. Nous sommes privés de notre capacité à raisonner, à planifier, à évaluer les conséquences sous différents angles. En résumé, nous sommes privés de notre intelligence.

 

D’où l’importance de reconnaître et ensuite de prendre action pour apprendre à mieux gérer ses émotions. Une saine gestion de l’entreprise est impossible, sans une saine gestion des émotions.

En fait, l’individu sous l’effet d’une impulsion, est concentré sur les conséquences émotionnelles immédiates de son acte (soulagement de la tension émotionnelle qu’il ressent), aux dépens des conséquences émotionnelles à plus long terme (honte, culpabilité, regrets…) ou de conséquences matérielles ou physiques (ennuis financiers suite à un achat impulsif, ou une perte de contrôle d’un véhicule, due à la colère).

Après avoir pris connaissance que nous sommes envahis par les émotions (être conscient de ses émotions, la base d’une saine gestion d’entreprise), comment pouvons-nous mieux les gérer?

  1. Premièrement, ne jamais agir ou parler sous le coup de l’émotion (rappelez-vous, nous sommes privés d’une partie de notre intelligence);
  2. Se retirer physiquement si possible de la situation (lieu ou personne) le temps nécessaire de revenir à la normale. Habituellement, 20 minutes sont nécessaires à se calmer;
  3. Respirer 10 fois profondément afin d’induire une relaxation physiologique (difficile de se fâcher lorsque l’on est détendu);
  4. Prendre le temps de réfléchir : pourquoi est-ce que cette situation, cette parole ou cette personne me dérange autant? Quels besoins sont brimés, quelles valeurs sont confrontées?
  5. S’imaginer une personne que l’on admire pour son bon jugement (un grand sage) et se demander; que ferait cette personne dans cette situation? Que me conseillerait-elle?
  6. Quelles sont les conséquences de ces émotions sur moi-même, mon entourage, mon travail?
  7. Comment pourrais-je voir la situation autrement? Est-ce si terrible ce qui arrive?
  8. Finalement, dans 20 ans, quelle importance cette situation aura-t-elle dans ma vie?

 

2017-05-31T08:45:27+00:00 26 février 2011|Intelligence émotionnelle et leadership|0 Commentaire

Ecrire un commentaire