Êtes-vous un gagnant ou un perdant?

Êtes-vous un gagnant ou un perdant?

Avec des efforts, nous pouvons tous changer nos croyances, nos réactions, et ainsi faire de meilleurs choix.

Il est maintenant reconnu que ce qui différencie les leaders, les gens heureux et ceux qui réussissent (leur vie et non seulement dans la vie); c’est leur attitude, leurs réactions face aux circonstances de la vie. Alors quelle est votre attitude? Votre réaction face aux impasses? Une amie m’a fait parvenir ce tableau comparatif entre les perdants et les gagnants que j’ai légèrement adapté. Je vous invite à regarder chacune des lignes et à identifier votre tendance. Avez-vous davantage de X dans la liste du gagnant ou du perdant?

Les gens qui obtiennent une majorité de X dans la section du gagnant (en toute honnêteté) sont en général plus en santé, plus satisfaits de leur vie. Ils ont aussi tendance à entretenir de meilleures relations, à avoir plus de contrôle dans et sur leur vie. On peut donc conclure que l’attitude du gagnant est « gagnante ».

 

 

LE GAGNANT

LE PERDANT

Le gagnant s’engage! Le perdant fait des promesses.
Le gagnant fait face aux problèmes! Le perdant évite les difficultés, les contourne.
Le gagnant dit : « Trouvons la solution! » Le perdant dit : « C’est impossible à faire ».
Le gagnant a toujours une stratégie! Le perdant a toujours une excuse.
Le gagnant cherche une meilleure façon de faire! Le perdant dit : « On a toujours fait comme ça ».
Le gagnant apprend de ses erreurs! Le perdant ne fait jamais d’erreur. (Il ne les reconnaît pasou ne prend pas de risque afin de ne pas en commettre.)
Le gagnant est proactif Le perdant est réactif
Le gagnant fait partie de la solution! Le perdant fait partie du problème.
Le gagnant sait qu’il a beaucoup à apprendre. Le perdant sait tout.
Le gagnant reconnaît sa part de responsabilités dans une situation. Le perdant blâme les autres.
Le gagnant regarde en avant. Le perdant vit dans le passé.
Le gagnant a développé une bonne tolérance aux frustrations. Le perdant s’attend à ce que les choses se passent commeil le souhaite.
Le gagnant demande du feedback. Le perdant fuit le feedback.

 

 

Certains diront : « Je suis comme je suis, je ne peux pas changer. Mon père était comme ça, c’est génétique ». Mais avec des efforts, nous pouvons tous changer nos croyances, nos réactions, et ainsi faire de meilleurs choix.

 

 

 

Afin de se retrouver plus souvent dans la colonne du « gagnant », que peut-on faire?

 

Soyez conscient de vos attitudes : prenez le temps d’examiner vos réactions, identifiez vos tendances, demandez à votre entourage qu’il vous donne du feedback (parfois, il vous connaît mieux que vous-même).

Reconnaissez l’impact des attitudes négatives qui retombent sur vous-même, votre entourage, vos objectifs de vie. Demandez-vous : ma façon de penser, d’agir ou de réagir s’avère-t-elle utile pour moi? Pour les autres qui m’entourent? Pour mes objectifs à court et long terme? Est-ce qu’elle me rend plus heureux?

Observez ceux qui ont une attitude de gagnant. Identifiez une ou quelques personnes qui possèdent les forces et les qualités morales dont vous avez besoin pour traverser différentes situations.

Lorsqu’une situation difficile se produit, demandez-vous comment cette personne réagirait dans tel contexte? Idéalement, tentez d’aller la rencontrer pour obtenir des trucs, des conseils.

Faites ce qu’elle ferait, osez sortir de votre zone de confort, de vos habitudes.

Évaluez le résultat d’un réel changement d’attitude.

Comme l’indique un vieil adage : tomber c’est humain, rester à terre c’est « sansdessin » et se relever, c’est divin.

 

À vous de choisir!

 

Ecrire un commentaire